LE LOGEMENT DES PLUS DÉMUNIS AU RISQUE DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE

LE LOGEMENT DES PLUS DÉMUNIS AU RISQUE DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE

Réduire la consommation énergétique des bâtiments représente un enjeu environnemental majeur compte tenu de la place importante du bâtiment dans les consommations d’énergie. Il s’agit bien sûr également d’un enjeu économique important mais c’est aussi, avec 10 à 15 % des ménages en situation de précarité énergétique, un enjeu social de premier plan.
Développer, par la construction neuve et la rénovation, un parc de logements de qualité, présentant des  performances énergétiques satisfaisantes, à des coûts compatibles avec de très faibles revenus, est ainsi un défi que doivent relever, ensemble, les bailleurs sociaux ou privés, les associations oeuvrant pour le logement des plus pauvres
et la puissance publique.
Quels outils pour rénover ou construire des logements abordables intégrant les contraintes du développement durable ? Quels modèles économiques utiliser, quels nouveaux modèles inventer ? Comment donner aux populations les plus fragiles les moyens d’être acteurs de leur propre transition écologique ? C’est à toutes ces
questions que cet ouvrage, réalisé par un collectif d’auteurs appartenant au mouvement Habitat et Humanisme avec l’appui de plusieurs grands témoins extérieurs
au mouvement, tente de donner des éléments de réponse.