Notre site est en cours de mise à jour. Merci de votre compréhension.
Du grand Paris à Paris en grand

Du grand Paris à Paris en grand

Textes Roland Castro

La beauté pour chacun c’est le meilleur moyen de lutter durablement contre le sentiment de mépris et d’abandon.
La poétique en oeuvre dans le rapport de -Roland Castro a un énorme avantage, elle se fout des questions institutionnelles, des frontières.
Il se balade dans Paris en grand, ses jardins suspendus, partagés, -ouvriers, ses parcs, une oasis métropolitaine.
Il se balade dans ses 3  000 villages, car pour que la Métropole soit -vivable il faut qu’elle fabrique des villages.
Il a absorbé les horribles entrées de ville, effacé les limites des  » zones industrielles « .
Il a d’immenses balades le long de la Seine, dans ce Paris en grand, à la fois intense et agreste.
Il indique ce que chacun a à faire,
L’État, casser les corporatismes d’État, multiplier les lieux d’intérêts -publics, ministères, universités et musées ;
Le Parlement, légiférer sur l’inondable, le bruit, les rez-de-chaussée, le dézonage ; 
Les Maires, en se coalisant par thèmes ou par secteurs, les Maires des promontoires, ceux de la Seine Amont ou de la A86, le centre -intérieur de Paris en grand.
Les citoyens, en lançant des campagnes de plantation d’arbres, de jardins partagés, de guinguettes, et d’échoppes ; en construisant, tous et chacun, une ville-monde jardin.
C’est une aventure moderne indispensable, climatiquement responsable, l’embellissement pour tous, le désenclavement pour tous, tous scénaristes urbains.
C’est la mise en pratique à l’échelle métropolitaine du droit à l’urbanité pour chacun. 
Un exemple pour l’aménagement du territoire et pour le monde entier.

Une lettre de mission d’Emmanuel Macron, Président de la République à Roland Castro.
Un rapport en 3 mois.
27 contributeurs, bateleurs et architectes, politiques et créatifs -complètent ce rapport.

Fermer le menu